événements

EVENEMENT 1

Conférence-Débat : UNVIVERSITE PARIS 1- PANTHEON SORBONNE

Trois thèmes, Trois intervenants
————————————————
La Cour Pénale International sur le banc des accusés/ Marie Paul Babli Juriste en droit international

Les Médias occidentaux et L’ Afrique/ Kongo Mani Dawidi Fondateur d’ATUMGBLAN FM

La justice moderne et le droit: un legs Africain au monde /Thibeaud OBOU, auteur, conférencier, Consultant en stratégie

Nos invités:
—————–
Maître Hibrahima Faty: Avocat au barreau de Paris et membre de l’ordre des avocats Paris
Docteur Jhoyce OTO : Architecte polytechnicienne, PDG de la Women Business Chamber, ancienne Conseillère nationale de la diversité
Ralf TOUOMI: Journaliste, Fondateur de KAMITA MAGASINE
Professeur BALOU BI: Enseignant-Chercheur

EVENEMENT 2

Conférence-Débat 

Avec l’auteur Thibeaud OBOU

 Université Jean Moulin Lyon 3

EVENEMENT 3

Webconférence

Avec le Professeur, philosophe-essayiste

 Louis Sala Molins

conference sorbonne OJAAD

 CONFÉRENCE-DÉBAT  OJAAD à l’ Université PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE

 

 

Pour cette deuxième conférence, OJAAD s’est déplacé sur paris 

Les thèmes  abordées:
• La Cour pénale internationale sur le banc des accusés
• Les médias occidentaux et l’Afrique
• La justice moderne et le Droit : un legs Africain au monde

Intervenants :
• Thibeaud OBOU : Auteur-consultant en stratégie
• Marie-Paule BABLI : Juriste en Droit international
• Kango Mani DAWIDI : Fondateur de RADIO ATUMGBLAN FM

Invités :
• Maître ibrahima FATY : Avocat au Barreau et ordre des avocats de Paris
• Dr. Jhoyce OTO : Architecte polytechnicienne – PDG de la Woman Business Chamber
• Kamita MAGAZINE

1: la Cour pénale internationale sur le banc des accusés

Intervenante : Marie-Paule BABLI, juriste en Droit international

Nous avons abordés le sujet de la Cour pénale international, sous l’angle de l’affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

– Mr Laurent GBAGBO, ancien président de la Côte d’ivoire et Mr Charles Blé Goudé sont accusés par le procureur de la CPI d’avoir commis des crimes contre l’humanité dont des viols, des meurtres à l’encontre des partisans de Mr Alassane OUATTARA. Ces actes auraient été prétendument perpétrés entre le 16 et 19 décembre 2010.

– Le 15 janvier 2019, la chambre de première instance de la CPI acquitte Mr GBAGBO et Mr Blé Goudé de toutes les charges portées à leur encontre par le procureur.

Suite à un appel du procureur, la Chambre de première instance a décidé de suspendre leur remise en liberté. En effet, Mr Laurent GBAGBO et Mr Charles Blé Goudé sont toujours en détention, malgré leur acquittement prononcé par la Cour pénale internationale.
Cette situation soulève des questions sur le fonctionnement de la Cour pénale internationale ?

Nous nous sommes posés les questions suivantes pendant la conférence-débats :
 Est-ce que le rôle de la CPI se limite à juger les dirigeants de pays des États Africains ?
 la CPI doit-elle disparaitre ?

Au cours de cette séance, la compétence et l’indépendance de la Cour pénale internationale ont été au cœur de la discussion.

2 : les médias occidentaux et l’Afrique

Intervenant : Kango Mani DAWIDI : Fondateur de RADIO ATUMGBLAN FM

Lors de cette séance, nous nous sommes posé la question suivant :
 À l’aube de l’indépendance jusqu’à aujourd’hui, quels sont les rapports entre les médias occidentaux et le continent africain ? Autrement dit, les médias des pays de l’Afrique occidental francophone ( AOF) demeurent-ils toujours sous l’emprise des médias occidentaux, plus particulièrement de la France.

Nous avons fait ce constat suivant à l’issue du débat sur ce sujet : le rapport des médias occidentaux et l’Afrique demeure invariable. Les médias africains sont sous l’empire de l’empire paternaliste.

3 : La justice moderne et le Droit : un legs Africain au monde

Intervenants : Thibeaud OBOU : Auteur-consultant en stratégie

La question principale que nous nous sommes posés au cours de cette conférence-débat était la suivante : Qu’est ce que le continent africain et les africains ont lègué au monde ?

« La femme et l’homme africains ont fait leur devoir face à l’histoire en posant des actes sur les cinq continents. Ils ont fait la preuve de leur participation active à l’œuvre de l’humanité en apportant les bases du savoir et notamment en inventant l’écriture pour la mettre à la disposition du monde en tant que premiers habitants des pays comme la Chine, le japon, ainsi que de l’Amérique et de l’Europe » OBOU Thibeaud, L’universalité africaine face à l’ingratitude du monde européen &sémite, les éditions AKOFA- BISOLA

« Malgré toutes ces maladies introduites et les massacres qui ont été commis par les européens et les Arabes pendant des siècles, la femme et l’homme africains ont décidé de partager leurs connaissances en apportant la science, la médecine, les institutions modernes et la civilisation au sens noble du terme » OBOU Thibeaud, L’universalité africaine face à l’ingratitude du monde européen &sémite, les éditions AKOFA- BISOLA.

Cette seconde conférence  a été  enrichissante, toujours dans notre objectif de  délivrer les clefs à une compréhension globale, les participants ont pu ainsi constater d’eux mêmes les liens entre chacun des thèmes abordés.

        Conférence -Débat  OJAAD à l’  Université Jean Moulin Lyon 3

La première conférence-débat de l’OJAAD, au sein de l ‘Université Jean Moulin Lyon 3 a été un vif succès.

Les deux thèmes de la conférence -débat ont été particulièrement appréciés. Bien que paraissant à premier abord différents, les participants ont pu s’apercevoir très rapidement que les deux thèmes choisis étaient liés, complémentaires, voire se renforçaient mutuellement.

Il en est ressortit qu’il y avait une véritable attente d’un débat sur la cour pénale internationale avec des hommes et des femmes du droit.

La partie historique ( l ‘apport de l homme Africain au monde) a  suscité un vif étonnement car elle donnait une clé de compréhension supplémentaire tout en  délivrant de nombreux éléments historiques méconnus de l’auditoire( la MAAT, la charte de l’impérialisme, les Etats Africains avant les razzias négrières…..)

Nous avons été satisfaits de voir de jeunes doctorants en droit , assister à notre conférence et débattre avec rigueur, sérieux  et maturité.

Nous avons été honorés par la présence de la mère de Michel Gbagbo, fils du Président Laurent Gbagbo. 

Par nos conférences et les thèmes que nous choisissons d’aborder, au sein de l’OJAAD, notre but est aussi de fournir une grille de lecture à tout un chacun, pour une meilleure compréhension des subtilités d’un système.